Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de l'association Aux Marins

MADAME ODETTE LE PENDU - DISPARITION D’ UNE « GRANDE DAME »

par Pierre Léaustic

Président d'Honneur

de l'association Aux Marins

La déléguée de l'association Aux Marins en Californie,

Odette Le Pendu,

nous a quittés le 12 juin.

C'était une figure emblématique de notre association, une "grande dame" dont la vie est un véritable roman.

Née de parents ayant migré aux USA, elle entre en résistance en France contre l'occupant lors de la seconde guerre mondiale, est arrêtée et internée. 

Elle se marie aux USA avec un marin français d'origine bretonne, anime la diaspora française à San Francisco, est nommée dans l'ordre de la Légion d'Honneur, ...

Odette était un pilier de la présence française en Californie et pour les américains, elle était l'image incontournable de l'amitié franco-américaine.

 

Odette était née le 11 avril 1924 mais son âge n'avait pas de prise sur elle.

Elle a su, jusqu'à ses derniers jours, allier de manière exceptionnelle, charisme, dynamisme et humanisme.

Elle portait à la marine française un amour inconditionnel. Elle a été un des piliers du jumelage entre le Mémorial national des marins morts pour la France et le "Jeremiah O'Brien", Mémorial national américain des Liberty Ships.

MADAME ODETTE LE PENDU - DISPARITION D’ UNE « GRANDE DAME »

LE DÉBUT DE L'HISTOIRE

Fille unique de Lucie Barthélémy (1893-2000) et d'Édouard Guillaumou, l'histoire de ses parents est déjà originale :

ces derniers émigrent aux USA en 1919. Lucie est originaire de l'Est de la France et Édouard, du Sud Ouest. Ils se sont rencontrés sur le bateau qui les amènent aux USA, puis ils se retrouvent à San Francisco où Édouard avait trouvé un emploi de boulanger dans une célèbre boulangerie de la ville.

Le jeune couple se marie en 1923 en l'église Notre Dame des Victoires et Odette naît un an plus tard à l'hôpital français de San Francisco. 

Odette portait un grand attachement à ces deux lieux.

Toute visite de San Francisco sous sa conduite impliquait inévitablement un passage par l'église Notre Dame des Victoires.

Ses neuf premières années d'études se déroulent au collège Presidio Junior High School.

ODETTE DANS LA GUERRE, EN FRANCE

En 1937, la famille reprend le chemin de la France : Paris d'abord puis Caylus, petite commune du Tarn et Garonne.

Odette, au tempérament bien affirmé, s'engage dans la Résistance à l'âge de 18 ans. Elle exerce les fonctions d'agent de liaison d'un réseau opérationnel radio.

Arrêtée par la gestapo, elle subit des interrogatoires pendant cinq jours et cinq nuits. 

Sa maman, Lucie, arguant de la citoyenneté américaine d'Odette, alerte la Légation suisse à Toulouse, qui obtient sa libération en janvier 1944. Odette échappe ainsi à une condamnation à mort qui ne faisait aucun doute.

S'éloignant de Caylus avec sa famille, elle continue jusqu'à la fin de la guerre son activité clandestine.

RETOUR À SAN FRANCISCO

Après la guerre, retour à San Francisco où la famille commence à jouer un rôle de premier plan : Édouard, son père, est le fondateur de la section locale des anciens combattants dont Odette fait, bien sûr, partie !

Odette se marie en 1951 avec un marin d'origine bretonne - né à Berric dans le Morbihan - François Le Pendu (1924-1994).

Mécanicien de la marine nationale, formé à l'école des mécaniciens de Saint-Mandrier, il participe à la 2ème guerre mondiale et notamment au débarquement des troupes alliées en Provence.

Le jeune couple s'établit à San Francisco. 

MADAME ODETTE LE PENDU - DISPARITION D’ UNE « GRANDE DAME »

De l'union d'Odette et de François naîtront 2 enfants,

Claude qui a exercé le métier de pilote d'aviation et Jean-Louis celui de pilote de port,

et 6 petits enfants.

ODETTE ET LE SS "JEREMIAH O'BRIEN"

Yves et Odette fondent en 1967 l'amicale des anciens marins français.

En compagnie du contre-amiral Thomas J.Patterson, Odette et François ont été des artisans actifs de la remise en état du dernier SS Liberty Ship "Jeremiah O'Brien", devenu le Mémorial national américain des Liberty Ships.

Le SS "Jeremiah O'Brien" a participé, en 1994, aux cérémonies commémoratives du débarquement en France. 

Le SS Jeremiah O'Brien dans la baie de San Francisco

Le SS Jeremiah O'Brien dans la baie de San Francisco

LA LÉGION D'HONNEUR

Odette, nommée dans l'ordre de la Légion d'Honneur en 2003, a été promue Officier de la Légion d'Honneur en 2013.

MADAME ODETTE LE PENDU - DISPARITION D’ UNE « GRANDE DAME »

À cette occasion, l'ambassadeur de France aux USA avait déclaré :

" Cette haute distinction illustre la profonde gratitude de la France à l'égard d'Odette Le Pendu ... Elle récompense un parcours exceptionnel ... Cette décoration est une source de joie pour ceux qui admirent l'action d'Odette, notamment au service des anciens combattants mais aussi pour sa mobilisation constante au service de l'amitié entre la France et les États-Unis"

MAI 2011 - SIGNATURE D'UNE CHARTE DE JUMELAGE

entre le Mémorial des Liberty Ships et le Mémorial national des marins morts pour la France

Une délégation de l'association Aux Marins à San Francisco

MADAME ODETTE LE PENDU - DISPARITION D’ UNE « GRANDE DAME »

La signature, en mai 2011, à San Francisco, d'une charte de jumelage entre le Mémorial national des marins morts pour la France et le Mémorial national américain des Liberty Ships est la parfaite illustration du rayonnement d'Odette dans la communauté française en Californie et la concrétisation de son immense volonté de développer l'amitié franco-américaine.

Ci-après quelques photographies du séjour de notre délégation à San Francisco.

À bord du SS Jeremiah O'Brien

À bord du SS Jeremiah O'Brien

Odette et le consul de France à San Francisco en compagnie d'Annick et Pierre Léaustic

Odette et le consul de France à San Francisco en compagnie d'Annick et Pierre Léaustic

Tableau de la pointe Saint Mathieu offert à Odette par la délégation Aux marins

Tableau de la pointe Saint Mathieu offert à Odette par la délégation Aux marins

À la découverte de San Francisco
À la découverte de San Francisco

À la découverte de San Francisco

Un prochain article développera cet épisode de la vie de l'association Aux Marins.

Pierre Léaustic

Président d'honneur de l'association Aux Marins

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article