Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 15:41

LIEU SACRE ET INVIOLABLE

 

La sépulture marine est depuis toujours un lieu sacré dans l’esprit des gens de mer. 

Sur le littoral français, l’héritage des Celtes avec ses traditions, légendes et croyances liées à l’âme des marins disparus a beaucoup contribué à ce que les sépultures marines bénéficient d’un fort sentiment de respect.

La sépulture marine est considérée comme un sanctuaire inviolable : les « profanateurs » sont menacés  des pires malheurs ! 

Hélice échelle 90cm

Ainsi, Anatole Le Braz, écrivain, rappelle par un conte  dans son ouvrage  « La légende de la mort » que la malédiction poursuit et punit celui qui a profané la sépulture du marin mort en mer. 

Cette tradition ancestrale du respect des sépultures marines semble être remise en cause de nos jours comme en témoignent deux événements récents relatés par la presse : le « crash » de l’avion Rio-Paris et l’initiative personnelle d’un plongeur sous marin sur l’épave du sous-marin Narval.

  

L’EPAVE DE L’AIRBUS A 330

 

L’identification de l’épave de l'Airbus A330 d'Air France, qui s'est abîmé en mer en juin 2009 entre Rio et Paris avec 228 personnes à bord, et les divergences entre les souhaits émis par des représentants de familles des victimes posent la question du respect des sépultures marines. 

Car deux ans après cette tragédie, c’est incontestablement ainsi que doivent être considérés d’abord les restes de cet avion.

 

Bien sûr, il ne saurait être question de remettre en cause le principe des opérations techniques indispensables pour tenter d’expliquer complètement l’origine de ce drame et d’en éviter le renouvellement : la recherche et la remontée de boites noires ne pose aucune difficulté morale.

 

Bien sûr, on peut souhaiter pouvoir au mieux identifier les responsabilités, mais déjà, cet objectif doit aller de pair avec le respect des victimes.

 

Bien sûr, on doit permettre à chacun des proches de ces victimes de faire le plus complètement possible son deuil et d’honorer ses morts selon ses croyances, ses traditions, ses sentiments profonds.

 

Mais, lorsque ces objectifs sont contradictoires et que certains exigent le relevage de l’épave pour pouvoir enfin rendre un dernier hommage à ceux qui seront retrouvés, alors que d’autres demandent que la sépulture de leurs proches ne soit pas touchée, ne soit pas déplacée, ne soit pas profanée, ne faut-il pas d’abord écouter et respecter ces derniers ? 

Les victimes n’étaient pas marins, ne voyageaient pas par mer, mais la mer les a pris, depuis deux ans.  Elles sont dans ce vaste cimetière marin que sont les océans. Doit-on exiger de leurs familles de les voir déplacées, analysées, identifiées, probablement pour recommencer un deuil traumatisant ? C’est à ces familles d’en décider, mais tant que l’accord de toutes n’est pas obtenu quiconque peut-il se sentir autorisé à relever cette sépulture ?

Finalement 154 corps seront remontés à la surface. On peut imaginer le nouveau deuil traumatisant pour les familles, celles à qui on a rendu le corps forcément altéré et dégradé après 2 ans au fond des océans, celles à qui on n’a pu rendre le corps… Dans cette affaire la dignité et le respect des malheureuses victimes et de ceux qui les pleurent ont-ils été préservés ?

 

Dans ces malheureuses circonstances aucune  décision hélas ne peut faire l’unanimité.

  

L’EPAVE DU SOUS-MARIN NARVAL


sous-marin narvalEn ce qui concerne les marins péris en mer, des reportages récentes parus dans le Télégramme de Brest (1) et l'Ouest France (2)  ont vivement interpellé les familles du sous-marin Narval. Rappelons que ce sous-marin, qui avait rejoint très tôt les Forces Navales Françaises Libres, a disparu avec ses 50 marins le 15 décembre 1940 à 40 nautiques des côtes tunisiennes après avoir sauté sur une mine.

Ce reportage concernait une initiative prise par un plongeur français pour, selon ses dires, retrouver l’épave du Narval, y apposer une stèle et effectuer un reportage photographique en vue d’éditer un livre.

Les conditions de la plongée paraissent surprenantes tant elles s’affranchissent de toute autorisation juridique (3) et morale. (4) 

Le plongeur interviewé relate que « comme les autorisations sollicitées n’ont jamais  été accordées  il a plongé en toute illégalité » 

Mais ceci n’est rien comparé à la suite de l’interview où le plongeur déclare « qu’il n’a retrouvé aucune trace des occupants. Les ossements ont été dispersés par les courants ».

Les familles ont été profondément choquées voire traumatisées par la lecture de cet article qui ravive leur souffrance au lieu de l’atténuer.

 

Doit-on tout tolérer au nom des actions de mémoire, notamment lorsque le mercantilisme n’est pas étranger à l’initiative ?

  

L’ABSENCE DU CORPS 


En l’absence du corps le deuil des familles est beaucoup plus long, car leurs sentiments sont constamment partagés entre la douleur, l’angoisse et même l’espoir  car inconsciemment elles se demandent si  leur cher parent a réellement disparu.   

Les gestes symboliques prennent alors beaucoup d'importance, comme le dépôt d'une gerbe de fleurs à la mer, la mise en place d'une stèle, le baptême d’un nom de lieu, la création d'un mémorial avec les noms et/ou les photos des disparus, un temps de recueillement organisé périodiquement pour soutenir les familles et leur procurer un moment d’apaisement. 

Stèle Narval Brest(02) copie

Pour le Narval, une stèle comportant le nom des disparus  a été érigée à Brest.


Des rues portent le nom du sous-marin Narval,

notamment à Saint Renan et à Brest.

101113-OF101113-Tgb

Voir ces articles dans la revue de presse 2010 :

http://www.amedenosmarins.fr/10-album-1591447.htm

Le cénotaphe, partie intégrante du Mémorial national des marins morts pour la France situé à la pointe Saint Mathieu  comporte sur ses murs les photographies des disparus ;

100602-Narval 018(18x13)100602-Narval 083(18x13)

100703-MEK-M(341)

un temps de recueillement  avec les familles des disparus a été organisé par l’association Aux Marins en 2010.(5) 

 

Monument des sous Mariniers ToulonLes noms des sous-mariniers du Narval figurent sur le mémorial érigé à Toulon à la mémoire des sous-mariniers disparus. 

Photographie : Nicole Agéa

 

 

 

 

 

 

 

Quelles que soient leur nature, toutes ces marques de respect et d’hommage aux marins disparus, toutes ces formes de soutien aux familles, toutes ces actions de mémoire sont nécessaires et légitimes.

 

Elles doivent être favorisées et soutenues par les collectivités, les associations liées à la mémoire des disparus, qu’elles soient culturelles ou patriotiques.

 

 

Pierre LEAUSTIC

  

(1) Edition du 30 juin 2011 

(2) Edition du 2 août 2011 

(3) droit des épaves maritimes

(4) les familles n’ont pas été informées au préalable

(5) Voir article sur notre blog :  02 juin 2010 - hommage aux marins du sous-marin "Narval"

Partager cet article

Repost 0
Published by assauxmarins-communications - dans culture maritime et patrimoine
commenter cet article

commentaires

Marie-Claude Drogou 15/09/2011 14:44


Roger CLAUDE et moi-même, orphelins du Narval, nous voulions vous faire savoir que nous avions été très touchés par l'article "Plaidoyer pour le respect des sépulltures marines". Merci du fond du
coeur. Le travail de la mémoire et de l'hommage rendu à nos héros demande une sensibilté et un tact que nous n'avons pas perçus dans les articles parus dans presse régionale, concernant une
expédition récente sur le Narval.

Nous avons pour nous souvenir de nombreux lieux de recueillement dont le cénotaphe de la Pointe Mathieu, la stèle du Narval à Brest, le monument des sous-mariniers à Toulon, l'AGASM -section Narval
- à Lorient, des noms de rue ainsi que notre IMAGINAIRE, quelque peu écorché par la description d'une coque de bateau "disloquée, brisée, méconnaissable" "vidée de ses occupants dont les ossements
ont été dispersés par les courants". Je rappelle que ces "occupants" étaient nos pères, nos frères, nos cousins, notre famille. Aussi nous souhaiterions désormais qu'ils reposent en PAIX là, où le
destin les a conduits un jour de décembre 1940 et que nous puissions à notre tour faire notre deuil.
Marie-Claude DROGOU, fille de François DROGOU
Roger CLAUDE, fils de Roger CLAUDE


Bertrand Moullier 11/09/2011 15:45


La contribution écrite de Pierre Leaustic vient à point nommé pour beaucoup d’entre nous, membres des familles des disparus du Narval et je tiens à le remercier de tout cœur pour sa mise au point.
En tant que petit fils du Commandant Drogou, je soutiens sans réserve sa perspective morale concernant les effets sur nos familles d’une « exploration » récente de l’épave du Narval par un plongeur
français. Cette initiative impulsive ne participe en rien, à mon sens, au travail de mémoire digne et méticuleux entrepris sur le long terme par Monsieur Leaustic, les nombreux volontaires qui
animent le Cénotaphe et les familles de ces marins qui firent le sacrifice de leur vie. Il est essentiel que cet appel au respect de la dignité des sépultures marines soit entendu et respecté par
tous.
Bertrand Moullier


Présentation

  • : Le blog de l'association Aux Marins
  • Le blog  de l'association Aux Marins
  • : L'association "Aux Marins" assure le développement et le rayonnement du Mémorial National des Marins Morts pour la France, situé en Pays d'Iroise à Plougonvelin - Pointe Saint Mathieu. Le blog, qui relate l'actualité de l'association, est un complément au site www.auxmarins.net. Il est également destiné à créer des liens et des échanges entre tous ceux qui souhaitent exprimer leur reconnaissance aux marins d'état, de commerce et de pêche ayant fait le sacrifice de leur vie pour notre pays
  • Contact

Recherche

Vidéos

07 avril 2017 - Hommage aux "Héros" marins sauveteurs SNSM

06 avril 2017 - Hommage aux marins du Commando Kieffer

10 février 2017 - 1600ème photographie au cénotaphe (Pierre Gourlaouen)

25 janvier 2017 - Hommage aux mousses de la marine morts pour la France

10 décembre 2016 - Inauguration d'un "chemin de mémoire" à la Pointe Saint Mathieu

10 décembre 2016 - Hommage aux marins du bagad de Saint Mandrier

10 Novembre 2016 - Ravivage et partage de la flamme de la nation

04 septembre 2016 - Cérémonie en hommage aux marins du Pays d'Iroise

30 juillet 2016 - hommage aux marins japonais du cargo "Nagata Maru"

 

18 juillet 2016 - Hommage aux 128 marins du contre-torpilleur Bison

07 mai 2016 - Cérémonie annuelle du souvenir vue par TÉBÉOTV

23 avril 2016 - Le comte de Pusy-Lafayette au Mémorial

3 janvier 2016 - Voeux de l'association Aux Marins

10 Novembre 2015 - Ravivage et partage de la Flamme de la Nation - 8ème édition

17 août 2015 - Hommage aux marins français morts pour l'indépendance américaine (1778-1873)

2005 - 2015 : Dix ans de l'association Aux Marins - Retrospective

16 Mai 2015-cérémonie annuelle du souvenir vue par TÉBÉOTV

15-16-17 mai 2015 - Cérémonies de la Mémoire Maritime 2015

13 mai 2015-Pierre Léaustic, Président de l'association Aux Marins à TÉBÉOTV

26 avril 2015 - Cérémonie franco-italienne d'hommage aux 684 marins disparus à bord du Léon Gambetta

27 janvier 2015 - Interview Amiral Samir El-Khadem

10 Novembre 2014 - Ravivage et partage de la Flamme du Souvenir

1er juin 2014 - Qui es-tu Freddie Breizirland' ?

1er juin 2014 - Interview de M Gérard Romiti, président du comité national des pêches

31 mai 2014-cérémonie annuelle du souvenir vue par TÉBÉOTV

Mai 2014 - Exposition 14-18 - le front oublié des marins pêcheurs - vue par TÉBÉOTV

10 mai 2013 - Hommage aux 51 victimes de la Frégate météorologique Laplace

19 mai 2012 - Amazing Grace par les bagads Strollad Bro Leon et Plougastell Adarre

27 août 2011 - Hommage aux marins du Commando François

19 mai 2007 - Cérémonie annuelle du souvenir - discours de M. Yves Guéna

 

Pages