Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de l'association Aux Marins

1er novembre 2009 - Hommage à huit marins de la D.B.F.M.

En avril 1956, alors que la "Guerre d'Algérie" s'intensifie, la Marine Nationale décide la création d'une " Demi-Brigade de Fusiliers-Marins", la D.B.F.M.
Cette unité composée à l'origine de deux bataillons de réservistes et d'éléments de la sécurité des ports, placée aux ordres du capitaine de vaisseau Ponchardier, débarque à Nemours, à la frontière franco-marocaine, le 1er juin 1956.
Sa première mission fut de pacifier ce secteur. La DBFM participe aux grandes opérations de 1959. Cette force deviendra un élément important de l'activité militaire française en Algérie et comptera, entre sa création et 1962, plusieurs milliers de marins engagés, appelés , réservistes et "Harkis". Certains d'entre eux y ont perdu leur vie  et figurent au Mémorial national des marins morts pour la France.
----------
le 1er novembre 2009, l'association "Aux Marins" organisait, au cénotaphe,  une cérémonie en hommage à huit marins - quatre d'entre eux étaient des engagés volontaires, quatre étaient des appelés du contingent - de la demi-brigade de fusiliers marins, morts pour la France le 19 juin 1959 à Aïn Sefra (Algérie).







André Enthime

était présent à Ain Sefra le 19 juin 1959 lors de l'opération Trident 



Il  relate les évènements de cette journée :


"Nous sommes le 19 juin 1959, vers 08 H 00 du matin, il y un peu plus de 50 ans. Dans le djebel d'Aïn Séfra, en haut d'une crête, le deuxième bataillon de la demi-brigade de fusiliers marins (D.B.F.M.) est en opération - l'opération Trident - depuis quatre semaines et ses marins aspirent à un repos bien mérité.
Mais des rebelles sont signalés dans le secteur.
La section de l'aspirant Lefranc se met en position pour le bouclage et entre en contact avec deux rebelles.
Un groupe de la section donne aussitôt l’assaut. Mais pris à revers par un autre groupe de rebelles, la section se trouve en grande difficulté sous un déluge de feu.
Le combat dure plus de six heures.
Huit marins trouvent la mort dans des conditions dramatiques et atroces... "

Quartier-maître Alexandre Kerdudo, Quartier-maître François Sigurel, Matelot Bernard Sparapan
Matelot Jean-Claude Le Goff, Matelot Philippe Anquetil, Matelot
Christian Gustin
Matelot Lucien Fagot, Second-maître
Jean Beaumont 


Pierre Léaustic, président de l'associatin "Aux Marins", après avoir salué les familles présentes, les personnalités, les représentants d'associations patriotiques et les porte-drapeaux, a mis en avant la ténacité et la volonté déployées par 
Jean-Pierre Lablanche, Michel Cloatre
et André Enthime
pour rendre hommage à leurs camarades de guerre prématurément disparus.
Il a également tenu à apporter le témoignage de la solidarité de la communauté des gens de mer aux familles de ces fusiliers marins en rappelant notamment le courage, la force de caractère et la détermination de leurs chers disparus. 
"Ces marins combattants,ces marins appartenant au corps d'élite  des fusiliers marins commandos,ces marins à qui l'on confie les missions les plus difficiles, ces missions dangereuses où l'on n'est jamais sûr de revenir, ces missions impossibles  où l'on n'a que peu de chances de revenir"



Jean-Pierre Lablanche
submergé par l'émotion du souvenir... il était présent le 19 juin 1959 dans le groupe où nos 8 marins ont trouvé la mort.












Evocation de la vie des marins disparus :



La vie des huit marins est retracée sur le site :
www.auxmarins.net





A l'évocation de la mémoire des marins disparus, le sifflet de gabier d'Auguste Le Bris a rendu les "honneurs"  à chacun d'eux







M. Jean-Pierre Condemine, Sous-Préfet de Brest a pris la parole :

"En cette journée du souvenir, il est important que nous portions la mémoire de ces marins. Je remercie l'association "Aux Marins" d'avoir organisé cette cérémonie qui, à travers ces témoignages, nous les rend vivants parmi nous, donne une âme et une véracité au cénotaphe.
Ce n'est pas un cénotaphe anonyme. Vous avez su, les uns et les autres, retracer ces héros en quelques mots émouvants, ces jeunes vies brisées, et je vous en remercie.
........................................."

Il a ensuite salué les représentants des associations patriotiques et leurs porte-drapeaux et plus particulièrement de très jeunes porte-drapeaux du Conquet présents dans l'assistance.

S'adressant à ces jeunes garçons, il a rappelé que :






"ces cérémonies ne sont pas uniquement ancrées dans le passé. Elles sont également la défense de nos valeurs de liberté, de nos valeurs de démocratie.
.......
Ce que vous portez est à la fois le souvenir de ceux qui ont combattu, de ceux qui sont morts, c'est aussi vous, qui serez les décideurs de demain, peut-être les élus de demain, qui portez très fort nos valeurs de liberté et de démocratie".

-----------
Plusieurs personnalités étaient présentes :
sur notre photo : M. Raymond Quéré, premier adjoint représentant M. Israël Bacor, maire de Plougonvelin - Mme Marguerite Lamour, députée de Brest Rural - le Contre-Amiral Josse, représentant l'Amiral Forissier, Chef d'Etat-Major de la Marine, M. Roger Guillamet, délégué du Souvenir Français pour le Finistère.
Etaient également présents :
Mme Viviane Godebert, vice-présidente de la Communauté de Communes du Pays d'Iroise (C.C.P.I.) - M. Xavier Jan, Maire du Conquet - M. Bernard Foricher, maire de Saint Renan - M. Kérébel, maire de Trébabu 
Parmi l'assistance se trouvaient les familles d'Alexandre Kerdudo et de Lucien Fagot.
Comme lors de chaque cérémonie, les porte-drapeaux étaient présents en nombre. 



Dévoilement des photographies :





Derrière le drapeau tricolore amené par Jean-Claude Floch et Jean-Pierre Lablanche, les photographies des huit marins.

Le fils d'Alexandre Kerdudo a découvert la photographie de son père

Mme Vauchel, a dévoilé la photographie de son frère, Lucien Fagot.

---------------------

 


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La revue de presse :






Lire "Un membre de la famille de Lucien Fagot ...

110601-l'ancien d'Algérie(gauche-titre)(01) copie

110601-l'ancien d'Algérie(droite-titre)(02) copie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article