Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de l'association Aux Marins

24 juillet 2010 - inauguration de la stèle à la mémoire des marins du paquebot Meknès"

Le "Meknès" était un ancien paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique construit par les Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, de 132 mètres de long et jaugeant 6127 tonneaux, mis en service en 1914 sur la ligne le Havre-Haïti sous le nom de Poerto Rico. Renommé Meknès, il est placé sur la ligne Bordeaux-Casablanca en 1929, puis le Havre-La Baltique en 1936.

 

Meknès(invitation (2d) 


Suite aux événements de la guerre mondiale, il est transformé en transport de troupes en 1940. Après la débâcle, l’armistice signé par le gouvernement de Vichy avec les autorités allemandes prévoit notamment les conditions de rapatriement des marins français présents sur le sol britannique. Des paquebots sont réquisitionnés pour les ramener en zone non occupée. C’est le cas du Meknès.
Le 24 juillet 1940, le Meknès quitte Southampton pour Toulon avec à son bord 1200 officiers et marins français. Vers 23 heures, alors qu’il est au large de Portland, le Meknès est la cible de tirs de mitrailleuse, puis quelques minutes plus tard, est touché  par une torpille lancée par une vedette allemande. Il sombre très vite par 50° 15’ nord et 2° 10’ ouest. Pourtant le Meknès arborait tous les signaux lumineux prévus par la commission d’armistice ; en outre, des drapeaux tricolores avaient été peints sur la coque.
Son naufrage aura fait 420 victimes. La plupart des corps ont été retrouvés sur les plages près de Dieppe. Les rescapés seront recueillis par des destroyers anglais.

 

Extrait site www.auxmarins.com (site internet de l'association Aux marins)



En 2009, soixante ans plus tard, le tribunal administratif de Rennes, sur la requête de madame Tosquellas adhérente de l'association Aux Marins, qualifiera   ce torpillage "d'acte de barbarie, commis par la marine allemande."



A l'initiative de l'association  "les Oubliés du Meknès" , les orphelins de cette tragédie sont venus de toute la France en Seine Maritime pour commémorer ce 24 juillet 2010 les 70 ans de la disparition de leur parent à bord du paquebot  "Meknès" et participer à l'inauguration de la stèle, financée en grande partie par les familles des victimes.

m. rolland Delaval président de l'asso.les oublies du Mek

M. Roland Delaval, président de l'association "Les oubliés du Meknès" 

 

Cette cérémonie organisée par  Monsieur David Raillot secrétaire historien de l'association 

s'est déroulée sur les falaises de  Berneval le Grand et  Saint Martin en Campagne en présence de leurs maires respectifs Messieurs Patrice Philippe et Bernard Defoy.

m. jean Naze et son èpouse

Un des derniers rescapés de cette tragédie, Monsieur Jean Naze, de Dieppe, assistait, en compagnie de son épouse, à cette cérémonie pleine d'émotion.  

 la stèle et le nom des 420 marins

Des gerbes de fleurs ont été déposées au pied de la stèle érigée sur la falaise. La stèle comporte les noms des 420 marins morts a la suite du torpillage du Meknès.

bénédiction de la stèle par le père B.Brentot

 La stèle a été bénie par le père Benoit Brentot.

 

 Photographies de M. Jean Tosquellas,  adhérent de l'association Aux Marins

 

Lire les autres articles parus sur notre blog concernant le paquebot "Meknès" :

TORPILLAGE DU PAQUEBOT MEKNES : UNE AIDE FINANCIERE POUR LES ORPHELINS

 

Une stèle à la mémoire des marins du paquebot Meknès

 

Plus d'information sur cette cérémonie, consulter le site de l'association "les oubliés du Meknès" :

 http://pagesperso-orange.fr/dieppe76/meknes.html

 

Revue de presse

 

100730-L'informateur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article